Les vagues mythiques

May 17, 2021

Des vagues mythiques



Il existe à travers le monde, des vagues mythiques connues pour leurs tailles imposantes et leurs puissances.

Certaines mesurent près de 30 mètres de hauteur soit l’équivalent d’un immeuble de 10 étages !

Seuls des surfeurs sur-entraînés peuvent affronter ces géants des mers.


Mais où se trouvent donc ces vagues et pourquoi sont-elles si grosses ?


Si de telles vagues peuvent se former c’est grâce aux fonds marins, leurs spécificités influencent la taille et la forme de la vague.

Vous en connaissez sans doute déjà quelques-unes !

Parmi ces géants des mers nous retrouvons :



Nazaré :

Nazaré est LA plus grosse vague du monde (surfable du moins), elle se situe au Portugal.

Si une telle vague peut se former, c’est dû aux fonds marins très particuliers qui se situent sur la zone.

En effet un canyon sous marin se trouve sous le spot, il s'étend sur une centaine de kilomètres, atteint jusqu’à 5 000 mètres de profondeur puis se réduit soudain à 50 mètres en se rapprochant du phare de Nazaré. 

Ce canyon vient canaliser la houle du large ainsi, lorsque les conditions météorologiques sont réunies, elle vient heurter brutalement la fin du canyon et créer une immense vague qui peut atteindre les 30 mètres de hauteur.

Les vagues de Nazaré dépendent donc des tempêtes en haute mer qui viennent créer une forte houle à l’approche des côtes.

Généralement la saison des big Waves arrive en plein hiver, entre Octobre et Mars.

Si vous avez l’occasion d’aller au Portugal, n'hésitez pas à y faire un tour ! Peut-être que Nazaré sera réveillé ;)






Jaws :

Située dans l’archipel d’Hawaï, au nord de l’île Maui. Jaws, qui veut dire "mâchoire" en référence à la férocité de la vague, peut atteindre les 24 mètres de hauteur et se déplacer à une vitesse d’environ 50 km/h !

Son nom viendrait du célèbre film de Spielberg “Les dents de la mer” (Jaws en Anglais).

C’est sûrement l’une des vagues les plus difficiles à appréhender. Imaginez-vous, ramer à environ 8 km/h et vous faire percuter par un monstre déferlant à 50 km/h.

Seuls les meilleurs surfeurs ayant eu une préparation physique spécifique peuvent se confronter à elle.

En revanche, Jaws ne recense aucune mort car son fond marin est assez profond et avec les nouveaux équipements de sauvetage, les surfeurs s’en sortent indemnes malgré les wipeout qu’ils peuvent faire.

Jaws apparaît souvent entre décembre et février lorsque les conditions climatiques sont réunies.



Mavericks :

Un des spot les plus connus au monde et aussi un des plus mortel, Mavericks se dresse à 1km de la côte et mesure en général entre 7 et 20 mètres de hauteur.

Elle se lève après de grosses tempêtes dans le Pacifique Nord, son fond marin se caractérise par une remontée soudaine et abrupte. 

Très imprévisible, le fond rocheux complique la donne pour les surfeurs qui doivent se placer à la remontée du fond marin. Pas toujours très évident à repérer une fois dans l’eau. Il arrive aussi que la vague commence à déferler avant la remontée du fond marin (les vagues outside). 

Malgré tout, une fois domptée les sensations sont au rendez-vous.

D’ailleurs savez-vous pourquoi on l’appelle Maverick ? Pour un chien, bien moins féroce que la vague, ce toutou accompagnant toujours les trois surfeurs qui ont surfé pour la première fois la vague (sans le chien évidemment), la baptisèrent par le nom de leur fidèle compagnon.



Belharra :

Belharra made in France ! 

Elle se situe au large des côtes du Pays Basque à Urrugne plus précisément, mesurant généralement entre 8 et 15 mètres, elle peut aussi atteindre les 20 mètres.

Elle n'apparaît que très peu dans l’année et sa formation est bien particulière, à environ 3 km de la corniche ce qui offre un point de vue exceptionnel.

Elle se dresse grâce à la présence d’un haut fond rocheux situé à seulement 15 mètres de profondeur que l’on appelle le “Belharra Perdun” qui veut dire “l’herbe verte” en basque. D’où son nom “Belharra” !

Ce Belharra Perdun est également connu par temps de faible houle pour la pratique de la plongée sous-marine.

Pour les conditions météorologiques, Belharra a besoin d’une houle massive provenant d’une dépression de l’atlantique nord, d’un moment de marée basse et d’un vent du sud qui va venir creuser et donner une courbe à cette vague.

C’est une vague qui apparaît généralement entre octobre et février.

Si tu es de passage dans le Pays Basque, n'hésite pas à t’arreter sur la corniche, tu pourras admirer le point de vue magnifique sur le spot !










Teahupoo :

Teahupoo se situe en Polynésie française à Tahiti plus précisément.

En tahitien, Teahupoo se traduit par “Mur de crâne" en référence à la bataille qui a eu lieu entre les clans de cette partie de l'île. Plutôt effrayant non ?

Ce spot est mondialement connu pour ses gauches incroyables mesurant en moyenne 10 mètres de hauteur.

Ces vagues ont la particularité de se former extrêmement vite et de déferler tout aussi rapidement, le take-off ne doit pas être loupé...

C’est sûrement les vagues les plus épaisses et larges du monde.

Le fond marin est très dangereux, il s’agit d’un récif corallien. La houle venant de l'océan vient brutalement se heurter contre la barrière de corail très escarpée afin de créer cette vague gigantesque.

Le problème étant que le récif se trouve à quelques dizaines de centimètres en dessous de la vague et donc les chutes peuvent avoir de graves conséquences et peuvent même entraîner la mort. 

Toutefois le spectacle reste impressionnant à voir !

Chaque année, Teahupoo accueille une compétition de la World Surf League appelée “Billabong Pro Tahiti”.




Banzai Pipeline :

C’est sûrement l’un des spot les plus prestigieux du monde.

Pipeline situé à Hawaï est mondialement connue pour ses gauches incroyables.

Sa localisation près de la côte North Shore d'Oahu lui offre des conditions parfaites durant tout l’hiver.

Cette vague fonctionne essentiellement à gauche mais occasionnellement, elle peut fonctionner à droite, on l’appelle alors Backdoor.

Ce spot fonctionne de la même manière que Teahupoo c’est à dire qu’il se situe sur un récif corallien ce qui lui vaut chaque année quelques victimes. 

Ce spot accueille également une étape de la World Surf League (WSL) appelé “Pipe Master”, les vagues sont situées relativement près des plages ainsi tout le monde peut profiter du spectacle.



Et vous ? Quelle vague vous fait rêver ?

Liens images :

https://www.lequipe.fr/_medias/img-photo-jpg/justine-dupont-a-nazare-dr/1500000001403079/0:0,1759:1173-624-416-75/5f093.jpg

http://1.bp.blogspot.com/-i9y92iVgSUs/VAytOVSWyqI/AAAAAAAAJfA/MrkWzQx78FA/s1600/vagues.jpg

http://blog-dxfins.fr/wp-content/uploads/elementor/thumbs/jaws-big-wave-nzg6iaguuadhm0gvf7c0oxijxpugkecsi82dtdccy0.jpg

https://img.redbull.com/images/c_limit,w_1500,h_1000,f_auto,q_auto/redbullcom/2018/01/26/e74cccc1-9c6f-4648-a560-f6450832e218/jamie-mitchell-surf-mavericks-vague

https://www.en-pays-basque.fr/wp-content/uploads/2020/08/video-belharra-780x443.jpg

https://cdn-lejdd.lanmedia.fr/var/europe1/storage/images/lejdd/sport/surf-quest-ce-que-la-vague-teahupoo-3998640/56149443-1-fre-FR/Surf-qu-est-ce-que-la-vague-Teahupoo.jpg

https://lh3.googleusercontent.com/proxy/iHikhZbRdADG1R7e452QwhcOGHl8Id2EJ2IqC8fEkGM_9CRkdEUIfO1OVcfR4LGpYceNrzVTONQdimOyKDSBHEs2R1mPwP94PP8ATtu8Iw

https://imgv3.surf-report.com/pictures/2020/20200103/thumbnail/mobile/2001037377.png